Concha de Nazelle
 Galerie Concha de Nazelle
Expositions à venir
       
logo
Accueil                           Exposition en cours                                    Les artistes      
Du 20 mai au 1er juillet 2022

Fascination Céramiques

Vernissage le 20 mai à 18h30


Maître Rizu Takahashi
et ses élèves


Rizu Takahashi

Rizu Takahashi



Avec des oeuvres originales de
Mercedes Takahashi


Mercedes Takahashi

Mercedes Takahashi
Tableau d'émerveillement (Paillettes cousues sur toile vierge)



Gabriel Anger
Gabriel Anger




Jean Charles Bellouvet
Jean Charles Bellouvet



Anne Guerre
Annick Guerre



Bertrand Kholi
Bertrand Kholi


Mei Ling
Mae Ling Trentin


Patricia Rovere
Patrizia Rovere



 
Sophia Nekrasov
Sophia Nekrasov




Xavier Trentin
Xavier Trentin



Jean Marc Soutjis
Jean Marc Soutjis

Paroles du Maitre.

En apprenant à donner vie au feu, en découvrant que cuite, l'argile durcie conserve les formes qu'on lui a attribuées, les hommes préhistoriques ont fabriqué toutes sortes de récipients capable de contenir de l'eau ou le fruit de leurs récoltes....

Chaque fois que je contemple ces objets de l'époque Jômon, il y a environ 13.000 ans, je suis rempli d'admiration en me disant: "quelle force extraordinaire possède l'être humain...'
De plus, ces objets sont beaux et sans jamais rien d'inutile. Je vibre en croyant entrevoir cette puissance indescriptible qui pousse les peuples à vivre avec une grande force. 

Et c'est toujours cette pensée qui m'anime, qui est à l'origine de plusieurs dizaines d'années d'attirance pour la céramique et de bientôt 40 années depuis que j'en ai fait ma profession. 

Fabriquer une pièce, en utilisant sa tête, en utilisant ses mains, et en faisant appel à toute sa sensibilité. La laisser sécher, la faire cuire. Eprouver de la joie rien qu'en la contemplant. Et par moments, cette joie se transmet aux personnes de son entourage... Cela me fait vivre!  Je suis vivant!...  Quel merveilleux métier que le mien. Il m'est tout à fait impossible d'exprimer cette joie avec des mots...

Cela fait déjà un long moment que je n'ai plus exposé avec mes élèves. Et ces moments faits de rencontres merveilleuses avec plein de personnes, je les attends aujourd'hui avec une grande impatience. 

 

                                                                                                                          

                                                                                                                                
                                         Rizu Takahashi    Mai 2022

  
Rizu



Et ce que disent les élèves....

Bien sûr il y a la terre, il y a le Feu, l’Atelier rempli de complices .Mais sans le Maître, qu’auraient été-t-ils ?
Merci

                                                            Bernard Bleyer

"Mon travail de la céramique se développe dans deux directions :
- Dans mon propre atelier : Une pratique sculpturale de la porcelaine qui, par la mise en lien de la partie avec le tout, interprète et transpose en abstractions dessituations et images que nous rencontrons au quotidien.
- Le travail entrepris auprès de Rizü Takahashi me conduit à explorer d’autres aspects de la céramique sous la forme de pièces plus fonctionnelles. Ces dernières sont formées d’un seul tenant et relèvent de la recherche de formes épurées, dépouillées de tout superflu. C’est là, pour moi, le plus important de l'enseignement de Rizü, et qui dépasse de loin le seul travail de la céramique : avancer dans la compréhension de ce qui compose l’essentiel."

                                                                  Anne Rohr


Fasciné par les arts du feu et exerçant le métier de fondeur de bronze, j’ai eu la chance de suivre les cours du maître céramiste Rizü Takahashi. Outre le regard sur la matière et le savoir faire précieux qu’il nous a partagé, Rizü nous a ouvert sur la culture japonaise. J’y ais découvert le respect, la sagesse, un tout pour faire de son atelier un lieu de création serein . Se laissant aller avec la matière j’ai d’ailleurs souvent été surpris par les créations qui se révélaient en une matinée !

                                                             Bertrand Kholi


C’était le 2 octobre 2009 notre première rencontre avec Rizü. Et oui, ce sont les fleurs qui nous ont mise les mains dans la terre. Pour moi Marie-Jo l’Ikebana, et pour Jean-Charles se découvrir artiste tout comme l’était son père ( sculpteur statuaire ). Dès lors une porte s’est ouverte à nous, et chaque moment passé dans son atelier « Kissako » sont précieux, instants de pur bonheur où Senseï dans sa grande générosité nous transmet un véritable souffle d’énergie.

Toujours le bon conseil, l’oeil attentif, il nous fait avancer et par la magie de son propre four « Daruma » nos céramiques deviennent « pièces uniques ». Nous ne pourrons jamais le remercier assez, en souhaitant que ce parcours puisse durer encore longtemps…Sans oublier le partage avec ses élèves.

  Marie-Jo Maris et Jean-Charles Bellouvet  dits "les Jeunes"


Ce sont de vrais moments que nous avons la joie de vivre. Tout semble simple, fluide et naturel avec Rizu tant sa maitrise est grande mais plus on creuse, plus on réalise combien la route est longue pour appréhender ce noble art.


Nous parcourons et explorons des chemins qui nous révèlent….Alors pour tout cela, merci Sensei !

                                               Mei-ling et Xavier Trentin


Quelqu'un m'a dit un jour "la vie nous fait plein de cadeaux, ils sont là devant nous et nous ne les voyons pas". Le jour où j'ai rencontré Rizü Takahashi, j'ai vu le cadeau que la vie me faisait et je l'ai pris. 

J'ai vite compris qu'au delà de l'apprentissage des différentes techniques, Rizü me donnait la possibilité de toucher à cette liberté intrinsèque où la créativité se déploie dans l' espace infini. Il est avec moi chaque jour et ma gratitude est immense. 

Un de ses textes préférés durant une cérémonie du thé est :"Paix et Respect" et quand je le regarde c'est exactement ce que je vois.

                                                              Patrizia  Revere

"Paix et respect". En entrant dans l'atelier de Rizu, ces deux mots étaient là pour nous accueillir. Je me suis installée pour "pratiquer" la céramique et progressivement j'ai commencé à les vivre aux côtés de RIzu, au contact de la Terre. Rizu me les a enseigné de façon si humble, si juste qu'aujourd'hui la joie remplie l'espace que peu accueillir un bol, un vase...Bonne passion comme il dit si souvent !  Merci à lui et Mercedes
                                                                                                                                                    Agnès Hargous  
Anne Rohr
Anne Rohr



Agnès Hargous
Agnès Hargous



Marie Jo Maris
Marie Jo Maris



Jérémy Pélissié
Jérémy Pélissié



Céline Bleyer
Cylène Bleyer



Fabienne Soutjis
Fabienne Soutjis



Delphine Terre
Delphine Terre

Ma Fascination pour la TERRE et la céramique est née dans mon enfance et se prolonge sous différentes formes depuis toutes ces années. Cet attrait irrésistible prend un sens plus profond avec la rencontre de Rizu TAKAHASHI, de ces merveilleuses créations vivantes. J’aime cette symphonie des éléments qui dansent de leurs mouvements et forment une alchimie magique! Ce mélange de magie et d’âmes qui agissent … Créations d’Eau, de Terre, d’Air et de Feu… Tous ces instants à prendre soin de cet Art exigeant et du ressenti précieux de la Vie en lien avec nos rêves ! Une gratitude profonde et sincère à Rizu car depuis notre rencontre, j’ose ma vie rêvée avec liberté et lumière!

 

                                                                                                                                          Delphine Terres.


Aurais-je pu imaginer la beauté de mes venues à l’atelier de Rizü Takahashi et de l’apprentissage de la céramique avant de les avoir vécus? Tout se fait si naturellement, avec une grande puissance créatrice. Ses pièces vibrent dans mon corps, depuis le premier jour où je les ai vues, où j’ai senti leur chaleur dans mes paumes lors d’un défournement anagama, en février deux mille dix. Grâce à la présence chaleureuse de Rizü Takahashi, chaque semaine, j’ai beaucoup appris, à propos de la céramique, de l’art de vivre, de la terre, du feu. Une forte émotion de gratitude est là. Rizü Takahashi perpétue avec modernité un art japonais ancestral et nous invite dans une autre esthétique.

                                                                                                                                         Fabienne Soutjis

 
"Dans l'atelier de Rizu, ce qui jaillit à mes yeux c'est le geste, sobre et précis mais avec une grande intensité qui fait qu' une forme se révèle. Lors d'une cuisson, je retrouve aussi cela. Une relation se crée entre le cuiseur et le four, l’humilité des gestes devant la puissance du feu. J'aime à me demander s'il est possible de déceler ceci dans nos vies ?"                                                                 
                                                                                                                                           Jérémy Pelissié

Alors que j’ai intégré l’atelier de Rizu, pleine du désir d’apprendre l’art de la poterie, Rizu m’a orientée vers une expression libre d’une impulsion à modeler, sculpter, qui a pris naissance dans ce lieu de création. Rizu est présent sans jamais écraser. Il inspire ses élèves car il est d’une créativité sans cesse renouvelée et montre le geste approprié, la technique indispensable, mais inscrit en deux phrases la philosophie de son enseignement : « Décide par toi même » « Est ce que cela te plait ? » Traduction : Sois capable d’oser, fais toi confiance. Travaille, ne te contente pas de la médiocrité. Voilà donc exposées quelques pièces réalisées sous le regard bienveillant et les conseils avisée de ce maître ami qu’est Rizü.

                                                                                                                                               Annick Guerre

Devant les mots, le geste juste prend souvent toute sa place, « Libre, libre,… »,
quand le doute me déroute, Formes « intéressantes », le feu du Maître vous rend saisissantes.
Votre apprentissage aussi éphémère fut-il a planté en moi le germe de la passion céramique.
Merci Rizu TAKAHASHI, Maître de la Liberté…

                     Gabriel Anger. Apprenti.céramique.en.2021.


Quand j’ai rencontré Rizü et son rapport au travail avec la terre , ça a été déterminant. Il y a eu une découpe nette du temps avec un avant et un après. Il y a un je-ne-sais-quoi de radical et de sincère qui me touche beaucoup et qui (étonnamment ?) me rappelle qui je suis ,instantanément , comme un fil à plomb. D’ailleurs c’est addictif...Tu as remarqué : difficile de ne pas revenir chaque année pour un petit bain de jouvence. C’est toujours un privilège de pouvoir faire un stage chez vous. C’est quelque chose de simple et précieux, très joyeux et vivifiant d’être une de vos  élèves. L’image qui me vient à l’esprit : ce serait comme de se sentir comme des p’tits rouge-gorges qui s’esbaudissent dans une flaque d’eau.
 
Et , tout le monde ne le sait pas et même beaucoup l’ignorent mais c’est difficile de faire plus sérieux que de jouer dans l’eau, dans la terre, dans le feu ou dans les airs.         
                                                      Laurence Bernard


Depuis une dizaine d'année, chaque semaine dans l'atelier, la bienveillance de notre professeur qui nous guide...
Nous faisons corps avec la terre, avec les éléments de la nature, le vent, l'eau, le feu... Au printemps le chant du coucou...
La terre s'élève de nos entrailles...vers le ciel... et tout devient vivant !
                                                      Cylène Bleyer




Ce qu'en a pensé l'écrivaine Jane Hervé

Les paroles silencieuses du Maitre.

Notre fascination occidentale pour les  arts japonais perdure au fil des siècles.


Notre regard voit souvent toutes ces œuvres à travers les mots  de Mishima ou d’Osekibata ou Oseki, les estampes d’Hiroshige ou de Hokusaï.

L’atelier de ce maître Rizu Takahashi       un « patrimoine vivant » – nous initie subtilement à  des pratiques artistiques aussi exigeantes qu’épurées.

Quelle authenticité se décèle lors de la lente mise en œuvre  des yeux, des doigts et de la pensée, jusqu’à parvenir à  une oeuvre sans perdre sa beauté propre ?

 Une œuvre née du feu amoureux du geste et de la lumière épousant la terre. Quelle puissance secrète recèle-t-elle ? Cherchons cette joie avec nos mots...

                                                Jane Hervé   Mai 2022